Hommage à mon frère parti tellement trop tôt

Salut frangin !

Je t'entends me répondre Salut frangine !  

C'est ainsi que l'on se disait bonjour que ce soit par mail ou de vive voix.

Voilà déjà 8 semaines que tu t'en es allé sans crier gare.

Nous t'avons quitté dans ta chambre et tu es parti, peu après, définitivement cette fois.

Ton coeur n'a plus voulu te laisser vivre dans ces conditions.

Tu as tellement souffert ce dernier jour, que nous sommes soulagés de savoir

que tu as enfin trouvé le calme, le repos, après avoir fait tant d'efforts pour ne plus souffrir.

Tu as préparé ton départ en silence, depuis longtemps, prévoyant comme tu l'étais,

minutieux et attentif, tout était annoté, rangé en odre et propre.

Merci de ta méticulosité . . .

Depuis ta fenêtre où j'ai fait des pauses, je t'ai envoyé beaucoup de messages;

j'obervais le ciel, comme à chaque visite, en me disant que de quelque part,

là-haut, tu m'observais, souriant, en disant Mich, son ciel et ses nuages, 

 j'entendais ton rire en sourdine . . .

Hé oui, j'en ai photographié de beaux en pensant à toi, là dans ton coin. 

 Tu nous a quittés entouré de tes proches, nous t'avons veillé jusqu'au bout

et t'avons accompagné jusqu'à la dernière ligne de ta route sur Terre.

 Marc

 J'ai choisi comme fond de page une de mes photos que tu aimais bien,

 avec ce paysage qui t'était si familier lors de tes nombreux séjours à la clinique que

tu appelais pompeusement ta "seconde résidence"  vu tes séjours fréquents.

L'arc-en-ciel est là, nous l'avions tellement admiré ensembles, j'ai donc pris

cette photo pour te dire au revoir mon frère, faux jumeaux comme je 

me plaisais à dire vu notre "année moins 3 jours" de différence entre nous.

Tu y tenais tellement à ces 3 jours et je tenais tellement à toi.

Tu nous manques déjà tant frangin. 

pixiz-22-03-2016-12-11-18

  

 Bonjour à vous tous et merci de me lire.

Cette page n'est pas là dans le but d'avoir des commentaires,

c'est tout simplement pour moi et pour ceux qui le connaissent  ou non

qui m'ont fait parvenir quelques mots de soutien lors

de ses différents séjours en clinique ou lorsqu'ils ont appris son décès.

Tout s'est fait dans l'intimité, ni annonce ni faire-part .

Lundi je rentre en clinique et je voulais que cette page

faite depuis longtemps paraisse sur mon blog.

C'est donc le moment de le faire.

A bientôt et merci à tous